Classement visuel du bois d’échantillon

Au Canada, nous avons la chance de disposer de forêts en mesure de produire du bois d’échantillon dont les caractéristiques se prêtent bien à la fabrication de bois de charpente. Parmi les principaux facteurs qui contribuent à la production de bois d’échantillon, citons : un climat nordique favorable à la croissance des arbres, un grand nombre d’essences canadiennes contenant de petits nœuds et le grand nombre d’essences de l’Ouest canadien qui atteignent une hauteur de 30 m ou plus, offrant ainsi de longs tronçons de bois exempts de nœuds et à fil droit. La plupart des produits de bois de charpente sont groupés dans la combinaison d’essences épinette-pin-sapin (S-P-F, sigle anglais pour Spruce-Pine-Fir utilisé sur l’estampille), qui offre les avantages suivants pour la réalisation de bois de charpente :

  • fil droit
  • facilité de sciage
  • faible masse
  • robustesse moyenne
  • petits nœuds
  • bonne rétention des clous et vis

Il existe plus d’une centaine d’essences de résineux en Amérique du Nord. Pour simplifier l’approvisionnement et l’utilisation du bois de charpente issu de résineux, les essences aux caractéristiques de résistance similaires et poussant généralement dans la même région sont regroupées. Le nombre restreint de combinaisons d’essences facilite la conception des structures, ainsi que la sélection des essences appropriées, et la pose et l’inspection sur le chantier. À l’inverse, les produits du bois non destinés aux charpentes sont classés exclusivement selon leur qualité visuelle et sont généralement estampillés et commercialisés comme essences individuelles (par exemple, pin blanc, thuya géant).

Le bois d’échantillon canadien est fabriqué conformément à la norme CSA O141 Softwood Lumber (en anglais seulement) et doit satisfaire aux exigences de classement du bois canadiennes et américaines. Chaque pièce de bois d’échantillon est inspectée pour déterminer sa classe, puis estampillée pour indiquer la classe qui lui a été attribuée, le numéro d’identification de la scierie, le taux d’humidité (vert [S-Grn] ou sec [S-Dry]) au moment du surfaçage, l’essence ou le groupe d’essences, l’autorité de classement ayant compétence pour la scierie d’origine et la règle de classement utilisée, s’il y a lieu.

La classe du bois d’échantillon est habituellement estampillée sur une face de la pièce, à une distance d’environ 600 mm (2 pi) d’une extrémité, pour que l’estampille demeure clairement visible pendant la construction. Les articles spécialisés, par exemple ceux destinés à la menuiserie préfabriquée ou à des fins décoratives, sont rarement estampillés.

Pour assurer la qualité uniforme du bois d’échantillon, les scieries canadiennes sont tenues de faire classer chaque pièce par des classeurs ayant reçu l’agrément d’un organisme de classement accrédité. Les organismes de classement sont accrédités par le Conseil d’accréditation de la Commission canadienne de normalisation du bois d’œuvre (CLSAB).

Les Règles de classification pour le bois d’œuvre canadien de la Commission nationale de classification des sciages (NLGA) établissent la liste des caractéristiques autorisées dans chaque classe de bois d’échantillon. La classe d’une pièce donnée de bois d’échantillon est fondée sur l’observation visuelle de certaines caractéristiques naturelles du bois. La plupart des bois de résineux se font attribuer, soit une classe d’aspect, soit une classe structurale, par le classeur après examen visuel.

Le classeur joue un rôle fondamental dans le processus de fabrication du bois. Il est formé pour attribuer une classe de résistance au bois d’échantillon à partir de la présence ou de l’absence de certaines caractéristiques naturelles, en se fondant sur les corrélations connues entre l’aspect et la résistance. Quelques exemples de ces caractéristiques : présence de flache (restes de grume sur le bord extérieur), taille et emplacement des nœuds, angle du fil par rapport à l’axe longitudinal et taille des fentes superficielles ou traversantes et des gerces. Les autres caractéristiques sont limitées par les règles de classification strictement visuelles. Parmi ces caractéristiques, on compte les taches de sève et de cœur, le fil arraché et les sauts de dégauchisseuse.

Le tableau ci-dessous montre un exemple de quelques critères utilisés pour évaluer les classes de bois d’échantillon 2 × 4 « charpente légère de choix » et « solives et madriers de charpente ».

 

CLASSES

Caractéristiques

Charpente de choix

No 1 et no 2

No 3

Nœuds sur bord de la face la plus large 3/4 po 1 1/4 po 1 3/4 po
Pente du fil 1 po sur 12 po 1 po sur 18 po 1 po sur 4 po

Pour réduire le plus possible les frais de triage, plusieurs classes sont parfois regroupées. Par exemple, il existe une différence d’aspect entre les bois d’échantillon des classes no 1 et no 2, mais aucune différence de résistance. Par conséquent, l’estampille « No 2 ou supérieure » est couramment employée lorsque les caractéristiques visuelles de la classe no 1 ne sont pas utiles, par exemple, pour la fabrication de solives, de chevrons ou de fermes. Les pièces de même classe doivent être rassemblées selon les propriétés techniques de la pièce ayant la résistance la plus faible.

Le bois d’échantillon est réparti dans les quatre groupes de classes suivants : charpente légère de choix, solives et madriers de charpente, charpente légère et montants. Le tableau ci-dessous montre les classes et leurs utilisations pour chacun de ces groupes.

Télécharger au format PDF

Bois d’échantillon – Classes et utilisations

 

Groupe de classes

 

Calibrage

 

Classes

Assortiment de classes courant  

Principales utilisations

Charpente légère de choix 38 à 89 mm (2 à 4 po, valeur nominale [nom.]) d’épaisseur et de largeur Charpente de choix, no 1, no 2 et no 3 No 2 ou supérieure Utilisations d’ingénierie telles que fermes, linteaux, chevrons et solives aux plus faibles dimensions.
Solives et madriers de charpente 38 à 89 mm (2 à 4 po, nom.) d’épaisseur et 114 mm (5 po, nom.) de largeur Charpente de choix, no 1, no 2 et no 3 No 2 ou supérieure Utilisations d’ingénierie telles que fermes, linteaux, chevrons et solives aux dimensions supérieures à 114 mm (5 po, nom.).
Charpente légère 38 à 89 mm (2 à 4 po, nom.) d’épaisseur et de largeur Construction, standard, utilitaire Standard et supérieure Utilisations générales n’exigeant pas une résistance élevée, par exemple, pour les plaques, seuils et cales.
Montants 38 à 89 mm (2 à 4 po, nom.) d’épaisseur et 38 à 140 mm (2 à 6 po, nom.) de largeur et 3 m (10 pi) ou moins de longueur Montants, montants économie   Ossatures de cloisons. La classe montants convient aux murs porteurs. La classe montants économie convient aux montages temporaires.
Remarque : Les classes économie et utilitaire conviennent aux constructions temporaires et aux utilisations où la résistance et l’aspect sont sans importance.

 

Valeur de calcul pour le bois d’échantillon canadien classé visuellement au Canada

Les résistances et modules d’élasticité spécifiques du bois d’échantillon classé visuellement sont fondés sur les Règles de classification pour le bois d’œuvre canadien de la NLGA. Toutes les classes, à l’exception de la classe économie, sont fondées sur la résistance, c’est-à-dire que des valeurs spécifiques au cinquième centile sont attribuées aux diverses résistances, telles que la résistance à la traction parallèlement au fil, à la compression perpendiculairement au fil, au cisaillement longitudinal, etc. Les résistances et modules d’élasticité spécifiques au cinquième centile sont énumérés dans la norme CSA O86 Règles de calcul des charpentes en bois.

Les valeurs de calcul sont destinées aux concepteurs professionnels et peuvent être utilisées conjointement avec les facteurs de compensation appropriés fournis dans la norme CSA O86. On trouvera des tables de calcul, des exemples et des renseignements généraux dans le manuel de calcul des charpentes en bois du CCB, qui contient une reproduction de la norme CSA O86, ainsi que d’autres renseignements utiles dans les commentaires sur cette norme.

Pour en savoir plus ou pour acheter des normes du groupe CSA, allez à http://shop.csa.ca/ ou composez le 1-800-463-6727.

 

Valeur de calcul pour le bois d’échantillon canadien classé visuellement aux États-Unis

Les valeurs de calcul du bois d’échantillon classé visuellement fabriqué au Canada, mais utilisé aux États-Unis, sont fondées sur les méthodes d’essai standard de l’American Society of Testing and Materials (ASTM), conformément aux exigences établies dans la norme American Softwood Lumber PS20-99, et s’applique aux essences poussant au Canada.

Pour en savoir plus sur les exigences de calcul applicables au bois d’échantillon canadien utilisé aux États-Unis, communiquer avec le centre de services de l’American Wood Council (AWC) au 202-463-2766 ou par courriel à info@awc.org.