Rivet Lamellé-Collé

Un rivet lamellé-collé (voir Figure 5.14 ci-dessous) est une attache hautement résistante qui a l’’apparence d’’un clou, mais qui possède une tige ovale et une tête conique. Le rivet est inséré à travers des trous perforés à l’’avance dans une plaque de jonction en acier, jusqu’’à ce que sa tête aplatie soit coincée dans le trou.

Au Canada, les rivets pour le lamellé-collé sont devenus le connecteur de choix pour les éléments en lamellé-collé, car leur performance est éprouvée, et l’usinage pour recevoir les boulons ou les anneaux fendus est ainsi éliminé. Les normes de conceptions américaines ne peuvent fournir aucune information sur le rivet pour le lamellé-collé.

Une longue quête pour un nouveau type d’attache visant les produits du bois lamellé a amené à la mise au point du rivet pour le lamellé-collé. On a fait l’essai individuel et en groupe de 40 000 rivets pour déterminer les capacités de résistance.

Les rivets pour le lamellé-collé sont utilisés avec les essences résineuses canadiennes du sapin douglas vert/ mélèze et de l’’épinette-pin, mais ils ne sont pas encore autorisés à être employés avec le bois massif.

Les rivets pour le lamellé-collé sont faits à partir d’’acier galvanisé à chaud et ils sont produits en longueur de 40 à 90 mm (1½ à 3½ po).

Les plaques d’’acier utilisées conjointement avec les rivets doivent avoir une épaisseur minimale de 4,8 mm (3/16 po) et ils doivent répondre aux exigences en ce qui a trait à la résistance et à la ductilité.

Les rivets pour le lamellé-collé possèdent plus d’’avantages que les attaches telles que les boulons et les disques de cisaillement. Ils peuvent transmettre de plus fortes charges pour une même aire de connecteur que tout autre type d’’attache, ce qui se traduit en une grande économie dans la dimension des plaques de jonction en acier. Une réduction des dimensions des éléments de lamellé-collé est possible dans certains cas puisque la conception de l’’élément est basée sur toute l’’aire en section transversale plutôt que sur toute l’’aire restante une fois qu’on a soustrait le matériau du bois pour l’’installation des attaches comme les boulons et les anneaux fendus. L’’assemblage en chantier est simplifié et les risques d’erreurs d’alignement sont réduits en comparaison avec les autres types d’’attaches.

 Figure 5.14 Rivets pour le lamellé-collé

Glaulamrivets-Figure5.14

adobepdf Téléchargez cette figure en format PDF