Application d’un Traitment

Appliquer le Traitement

Lorsque possible, les trous percés pour appliquer un dépôt, les traitements supplémentaires ou de remédiation devraient être sur les surfaces verticales ou sur le dessous afin d’éviter de créer des trajets pour l’entrée de l’humidité. Dans le cas du traitement supplémentaire et où cela est possible, les bouts sciés devraient être placés de façon à ce qu’ils ne soient pas en contact avec le sol.
Si cela peut être évité, les trous pour le traitement ne devraient pas être percés sous le niveau du sol. Tous les trous devraient être bouchés par un bouchon qui bouche bien. Idéalement, ils devraient être amovibles pour permettre un nouveau traitement. Les trous pour les traitements solubles à l’eau devraient être placés dans les bons endroits pour intercepter l’humidité près des points d’entrée. Étudiez soigneusement la structure et pensez aux sources d’humidité, aux pièges à eau, aux points d’entrée de l’humidité, au flux d’humidité et aux signes d’entrée de l’humidité.
Les sources d’humidité incluent les précipitations directes, les précipitations déviées (par les fenêtres, le parement, le balcon et les passages piétonniers, les avant-toits, les solins, les parapets, les gouttières pendantes et les tuyaux de descente des eaux pluviales), la pénétration de la pluie dans les membranes étanches à l’humidité par les perforations des clous, les fentes, la défaillance des joints ou la détérioration du calfeutre, les éclaboussures de la pluie, la poudrerie, les digues de glace, la condensation, les fondations en béton, le contact avec le sol, les systèmes d’irrigation, les fuites des tuyaux d’évacuation et de la plomberie.
Les pièges d’eau incluent les bagues d’étanchéité d’égouttoir, les assemblages à grain d’orge, les gerces, les planches appressées, les surfaces horizontales creuses et n’importe où qu’un rebord est créé au bord d’une surface horizontale. Une accumulation de saleté et des débris indique souvent la présence d’un piège à eau. La croissance d’algues indique aussi les endroits où l’humidité est présente longtemps après une pluie.
Les points d’entrée de l’humidité incluent tous les endroits avec des veines d’extrémité, autour des clous, les vis et les boulons ainsi que tous les autres trous ou pénétrations, gerces et délaminages.
Les flux d’humidité dans le bois peuvent être de 100 à 1000 fois plus rapides le long du grain plutôt que diagonalement. Par conséquent, les patrons de la distribution d’humidité dans le bois sont communément en formes de cônes allongés ou de lentilles au centre du point d’entrée.
Les signes d’entrée de l’humidité incluent le gonflement, la coloration plus foncée, des taches fongiques, des taches de fer autour des pièces de fixation, le soulèvement des clous et l’écaillage des finitions de surface formant des feuils. La confirmation de la teneur en humidité propice à la carie peut être faite en employant des hygromètres du type doseur d’humidité à résistance électrique. Les hygromètres de type capacité peuvent aussi être utiles, mais ceux-ci peuvent donner des résultats erronés dans les endroits des pièces de fixation en métal.