Codes et Normes

Au Canada, l’utilisation du bois traité est réglementée par des normes industrielles et des codes de bâtiments. L’Association canadienne de normalisation (CSA) produit la série O80 des normes pour le bois traité. Le Code national du bâtiment du Canada (CNB) est notre code modèle de construction, adopté et/ou modifié pour une utilisation par une variété d’autorités à travers le pays. Le CNB inclut les exigences en ce qui a trait à l’utilisation du bois traité dans les bâtiments.

Série O80 de la CSA

L’Association canadienne de normalisation est un organisme privé sans but lucratif accrédité par le Conseil canadien des normes pour le développement des normes. Le Comité technique de la préservation du bois de la CSA supervise les révisions de la série O80 de normes. Ce comité comporte une représentation des fabriques de produits chimiques, des ouvriers au traitement du bois, des organismes gouvernementaux de réglementation, des chercheurs, des consultants et des utilisateurs des produits du bois traité. La série O80 de la CSA se réfère à un nombre de normes analytiques et la majorité des spécifications de préservation de l’American Wood Protection Association.

Les normes canadiennes sur la préservation du bois sont basées sur les normes de l’American Wood Protection Association, modifiées pour les conditions canadiennes. Uniquement les préservatifs enregistrés par l’Agence canadienne de réglementation de la lutte antiparasitaire sont inscrits. Les imprégnations et les chargements (rétentions) de produits d’imprégnation nécessaires varient selon les conditions d’exposition qu’un produit est susceptible d’affronter. Cliquez ici pour une liste des produits et les catégories d’utilisation associées tirée de la Série de normes O80-08 de la CSA et reproduite avec la permission de l’Association canadienne de normalisation. Pour plus de détails, consultez CSA O80-08.

La version courante de cette Norme, la série 08 de la CSA O80, a été révisée en format de catégorie d’utilisation comparable aux normes de l’American Wood Protection Association mais en employant le système d’utilisation ISO 21887. Cliquez ici pour un tableau des catégories d’utilisation et des agents associés de détérioration, reproduit avec la permission de l’Association canadienne de normalisation. Pour plus de détails, consultez la CSA O80-08. L’édition 2008 comporte également des nouvelles dispositions pour les produits résidentiels de bois traité où les chargements de préservatifs ne doivent pas être aussi élevés que les chargements nécessaires pour les applications industrielles et commerciales. Plusieurs des produits résidentiels dans les Groupes A et B, comme les glissières de sécurité ou les travaux de menuiserie ne peuvent être incisés (perforés mécaniquement pour améliorer la pénétration) en raison de leurs grandeurs ou leurs profiles. Également, les clients préfèrent souvent que les produits de bois traité dans ces groupes, comme les planches de terrasses ou les composantes des garde-corps, utilisés ne soient pas incisées puisque l’incision peut miner l’apparence et peut mener à l’écaillage. Une pénétration profonde de préservation n’est pas exigée pour les produits résidentiels des groupes A et B puisque ce sont des produits non structuraux, utilisés là où le risque de carie est faible ou utilisés là où le membre ne fournit pas du support pour un autre élément de structure. En outre, ces produits de bois sont facilement examinés et leur durée de service est limitée typiquement par des raisons autres que la carie.

Code National du Bâtiment du Canada

Dans l’édition 2005 du Code National du Bâtiment, des références additionnelles aux traitements de préservation ont été ajoutées et les exigences précédentes ont été éclaircies :

  • Le bois traité sous pression doit être utilisé pour les éléments en bois qui sont en contact direct avec le sol.
  • Les lisses sont exigées d’être traitées si le dégagement vertical par rapport niveau du sol fini est moins que 150 mm et qu’une chape d’étanchéité n’est pas utilisée pour séparer le bois du béton.
  • Dans les zones de termites, le bois traité sous pression est requis à moins que le dégagement par rapport au sol au-dessous soit plus que 450 mm et visible pour l’inspection.
  • L’ouvrage à claire-voie ou les murs porteurs plus que 1.2 m en hauteur ou les fondations qui supportent des bâtiments doivent aussi être traités.

La série des normes O80-87 de la CSA sont référencés dans le code de 2005 mais la série O80-08 de la CSA sera référenciée dans l’édition 2010 du CNB. Le bois traité par préservatif doit être marqué pour indiquer qu’il se conforme à la norme relative exigée de traitement. Un programme de contrôle de la qualité par un tiers pour le bois traité a été récemment introduit par le Conseil d’accréditation de la Commission canadienne de normalisation du bois d’œuvre.
Comme avec les autres exigences du Code national du bâtiment, les références du CNB au bois traité sous pression devraient être considérées comme étant des exigences de normes minimales d’efficacité à respecter. Le CNB ne couvre pas toutes les applications où le bois traité sous pression peut être employé.

Normes Internationales

Les canadiens ont aussi un rôle dans le développement des normes de préservation du bois à l’extérieur du Canada.  Pendant de nombreuses années, plusieurs canadiens ont contribué activement aux sous-comités et aux groupes de travail des comités de normes de l’American Wood Protection Association.  Le secrétariat du sous-comité 1 du CT 37 de l’ISO, « Wood Materials, Durability and Preservation » (Matériaux de Bois, Durabilité et Préservation) a été entretenu par l’Institut canadien des bois traités.  Le travailleur scientifique en préservation du bois de FPInnovations, Paul Morris, était président de ce sous-comité.  C’était le sous-comité qui a développé la norme ISO 21887, Durability of wood and wood-based products – Use classes (Durabilité du bois et des produits du bois – Catégories d’utilisation).