Patrimoine du Bois

Il n’y a aucune raison qu’une structure en bois ne puisse durer quasiment à jamais – ou, au moins des centaines d’années, en réalité beaucoup plus longtemps que nous aurions besoin du bâtiment. Avec une bonne compréhension sur comment protéger le bois de la carie et du feu, nous pouvons nous attendre à ce que les bâtiments d’aujourd’hui durent aussi longtemps que nous le souhaitons.
Alors que le bois n’a pas la longévité historique de la pierre, il reste néanmoins des bâtiments en bois très anciens qui sont encore debout. En Europe, le bois était pendant longtemps un matériau de bâtiment dominant qui date du début de la civilisation. La majorité des ces anciens bâtiments est partie depuis longtemps, ceux-ci détruits par le feu ou la carie, ou la déconstruction à d’autres fins. Durant les premiers jours de construction, les composants structuraux primaires étaient directement placés sur le sol, ce qui mène éventuellement à la carie. Ce n’est que quelque temps durant les 1100 que les constructeurs ont commencé à utiliser la pierre comme semelle – donc nos exemples de bâtiments en bois toujours debout ne date généralement pas plutôt que ce temps.
Peut-être que les anciens bâtiments en bois les plus célèbres de l’Europe toujours présents à ce jour sont les stavkirkes norvégiennes, dont des centaines ont été construites durant les 12e et 13e siècles et dont 25 à 30 existent toujours aujourd’hui. Leurs parements extérieurs ont typiquement été remplacés, mais le bois structurel est original.

Durability_Stave_church_WH
La stavkirke d’Urnes (c. en 1150) dans le Comté de Sogn og Fjordane est la plus ancienne en Norvège.

Source de l’image

En Amérique du Nord, l’abondance de bois et les aptitudes artisanales en matière de bois des premiers colons ont mené à une utilisation répandue du bois – celui-ci a toujours été, et l’est l’encore, le matériau structural primaire pour les petits bâtiments ici.  Les plus anciennes maisons qui existent encore aux États-Unis date du début des 1600.  Presque 80 maisons restent de ce temps dans les États de la Nouvelle-Angleterre.

Durability_FairbankH_WH
La maison Fairbanks (c. en 1636) au Dedham, au Massachusetts, É.-U., est la maison à charpente en bois la plus ancienne qui existe toujours en Amérique du Nord.  Elle a été construite pour Jonathan et Grace Fairebanks  et occupée par ceux-ci et les sept générations suivantes de la famille jusqu’au début du vingtième siècle.  La famille Fairbanks appartient encore la propriété.  La maison est ouverte en tant que musée. Source de l’image.

En Amérique de Nord, de nombreux bâtiments en bois survivent depuis le 18e siècle.  Même dans le climat exigeant de la Louisiane, où les conditions chaudes et humides présentent un défi pour la durabilité du bois, il reste encore quelques établissements français qui datent de la première moitié des années 1700.   Et bien sûr, il y a d’innombrables bâtiments sur pied des années 1800 et du début des années 1900, la plupart probablement encore habités.

Durability_Parlange_WH
La plantation Parlange (c. en 1750) de la Paroisse Pointe Coupée, en Louisiane, É.-U., a été construite par le Marquis Vincent de Ternant et demeure toujours en la possession de ses descendants, la famille Parlange.  Cette grande maison de plantation a été construite en bousillage (boue, mousse et poils de cerf) et en bois de cyprès, posée sur une cave surélevée en briques faite à la main. Source de l’image.

Le Japon a une histoire d’utilisation du bois bien connue et est le foyer de la plus vieille structure en bois au monde, un temple bouddhiste près de l’ancien capital de la ville de Nara.  Le temple Horyu-Ji est pensé d’avoir été construit au début du huitième siècle (c. en 711) et peut-être plutôt encore, en tant qu’un des poteaux en hinoki faux-cyprès (cyprès japonais) semble avoir été coupé en 594.  La longévité de ce temple est largement aidée par un entretien  et des réparations soignés.  Cette région entière du Japon peut avoir d’autres anciens bâtiments en bois encore sur pied.

Durability_Horyu_ji_WH
Le temple Horyu-Ji au Nara

Pour les bâtiments modernes, nous n’exigeons pas normalement une telle longévité exceptionnelle. La vie d’une maison nord-américaine typique n’est pas plus que 100 ans (la moyenne est plus basse), et nos bâtiments non résidentiels sont normalement démolis en l’espace de 50 ans ou moins. Le bois convient parfaitement pour ces espérances de vie. Cliquez ici pour les données d’enquête qui montrent que les bâtiments en bois durent aussi longtemps, sinon plus que les bâtiments construits avec d’autres matériaux.

Référence :
Architecture in Wood: A History of Wood Building and Its Techniques in Europe and North America. Hans Jrgen Hansen, Éd., Faber and Faber, London, 1971.