Le bois dans les Bâtiments Incombustibles

Le CNB exigence que certains bâtiments soient d’une construction incombustible.
Une construction incombustible est définie comme étant: « un type de construction dans lequel un degré de sécurité contre l’incendie est obtenu par l’utilisation de matériaux incombustibles pour les éléments de structure et autres assemblages du bâtiment ».
Toutefois, une construction incombustible est quelque peu un injuste : elle n’exclut pas l’utilisation des matériaux combustibles mais plutôt limite l’utilisation qui en est faite. Quelques matériaux combustibles peuvent être employés puisque ce n’est ni économique ni pratique de construire un bâtiment entièrement de matériaux incombustibles.
Le bois est probablement le matériau combustible le plus prévalent employé dans les bâtiments incombustibles.
Il peut être utilisé en tant que bandes de clouage ou une corniche et des auvents, des chanlattes, des rebords de toit, le compartimentage, le voligeage et les couvertures, la menuiserie intérieure, des armoires, des comptoirs, des vantails de fenêtre, des portes, le planchéiage, des montants et même des finitions murales.
Son utilisation dans certains types de bâtiments comme les immeubles élevés est légèrement plus limitée dans certains endroits comme les issues, les couloirs et les halls, mais même là, les traitements par produits ignifuges peuvent être utilisés pour respecter les exigences du CNB.
Dans les bâtiments incombustibles munis d’extincteurs automatiques à eau qui ne sont pas plus que 2 étages en hauteur, les toitures entières et les soutènements du toit peuvent être en construction en gros bois d’œuvre. L’expérience en pertes par le feu a montré que même dans les bâtiments non munis d’extincteurs automatiques à eau, la construction en gros bois d’œuvre est supérieure aux toitures incombustibles qui n’ont pas d’indices de résistance au feu.
Dans d’autres bâtiments incombustibles, la construction en gros bois d’œuvre, y compris les éléments de plancher, est permise sans que le bâtiment ne soit muni d’extincteurs automatiques à eau.
Des exemples d’utilisations de construction en gros bois d’œuvre autorisées à l’intérieur, ou comme option de rechange, les bâtiments incombustibles sont montrés dans le Tableau 4.

Tableau 4: Utilisations autorisées de constructions en gros bois d’œuvre à l’intérieur ou comme option de rechange aux bâtiments incombustibles.
Affectation2 Hauteur Muni d’extincteurs automatiques à eau1 Utilisations Autorisées
Groupe A, Div 1 1 Étage Oui Toit, plancher et appuis
Groupe A, Div 3 2 Étage Non Toit et ses appuis
Groupe A, Div 3  2 Étage Oui Toit, plancher et appuis, arcs planchers appuis
Groupe A, Div 4 Non réglementée Non Toit et ses appuis
Groupe F, Div 1  3 Étage Oui  Toit, plancher et appuis
Groupe F, Div 1 1 Étage Oui Toit, plancher et appuis
Note:

  1. L’article 3.2.2. 16 permet des toitures et des appuis en construction en gros bois d’œuvre dans n’importe quel bâtiment incombustible muni d’extincteurs automatiques à eau qui ne sont pas plus que deux étages en hauteur.

Une description brève des autres utilisations autorisées du bois dans les bâtiments incombustibles peut être trouvée dans le Chapitre 2 du Fire Safety Design in Buildings.(en anglias seulement)