Bois

Le terme bois d’œuvre est utilisé au sens large et comprend les planches, le bois de dimension et le gros bois d’œuvre. On fabrique le bois d’œuvre en sciant les billots en planches brutes ou équarries (bois équarris). Les planches produites sont ensuite retravaillées à l’aide de déligneuses, sciées de nouveau, à une dimension finale et mises à longueur.

Cette section traite de l’usage structural des produits du bois. Dans le contexte des matériaux de construction nord-américains, on fait référence à du bois provenant d’arbres d’essences résineuses. Le bois de petite taille se nomme le « bois de dimension » et dans les plus grandes tailles, on l’appelle le « gros bois d’œuvre ».

Le bois d’œuvre canadien est offert à un prix abordable, facile à se procurer et facile d’adaptation sur le chantier. Sa fiabilité repose sur les règles nord-américaines de classification

 Le bois d’œuvre classé visuellement

Traditionnellement, on procédait à l’inspection et à la classification du bois de manière visuelle. Un morceau de bois est classé selon les observations visuelles des caractéristiques basées entre autres sur l’inclinaison du fil et la présence de nœuds.

Le bois classé par moyen mécanique

Depuis plus de 40 ans, il existe une deuxième méthode de classement du bois : le classement par moyens mécaniques. Un de ces produits, le bois classé par contrainte mécanique (bois MSR) est utilisé depuis plusieurs années dans des applications d’ingénierie très exigeantes

Bois à entures multiples

On obtient du bois à entures multiples en sélectionnant de courtes pièces de bois séchées au séchoir pour ensuite les usiner aux deux extrémités pour qu’elles ressemblent à des « doigts » (entures), et puis les abouter à l’aide d’un adhésif structural approprié pour former une plus longue pièce de bois.

Revêtements de bois

Le terme générique « revêtement » est utilisé pour décrire à la fois les parements à languette et à rainure (platelage en planches) et les parements posés de chant (platelage vertical).

Le gros bois d’œuvre

Le terme « gros bois d’œuvre » décrit le bois dont les plus petites dimensions débutent à 140 mm (5½ po).